Envoyer à un ami

En Quête de Biodiversité au Pays du Loup avec Itinérance - Adulte du 31 Juillet au 7 Août 2022

Voici le journal de bord de notre mission réalisée en Août 2022 sur l'étude de la faune et de la flore du Val d'Anniviers dans le cadre de notre étude en quête de biodiversité au pays du loup. Voir descriptif détaillé

En Quête de Biodiversité au Pays du Loup avec Itinérance - Adulte du 31 Juillet au 7 Août 2022

Voici le journal de bord de notre mission réalisée en Août 2022 sur l'étude de la faune et de la flore du Val d'Anniviers dans le cadre de notre étude en quête de biodiversité au pays du loup. Voir descriptif détaillé

Menez à bien d'incroyables projets scientifiques !
Des voyages scientifiques qui changent le monde
Des aventures hors du commun, des projets réels pour le développement durable

Accueil > Nos actions > Journal de Bord des Opérations > Vacances Scientifiques > A l'affût de la Biodiversité > En Quête de Biodiversité au Pays du Loup avec Itinérance - Adulte du 31 Juillet au 7 Août 2022

Ajouter à ma liste de souhait

Introduction

Nos équipes d’écovolontaires se sont rendues dans la Val d’Anniviers pour un séjour en itinérance, afin d’aller étudier l’écosystème des loups. Les six participants étaient accompagnés par deux encadrants, Sylvain et Jérémie, tous deux passionnés des écosystèmes montagnards. Ils ont mis leurs compétences au service de ce projet d’étude qui dure depuis plusieurs années déjà, afin de pouvoir dresser un tableau clair de l’état de la biodiversité, et de voir ses évolutions dans un territoire habité par le grand prédateur qu’est le Loup. Une étude passionnante qui mêle randonnées et découvertes dont voici le journal de bord.

Notre ambition n’est pas d’observer les loups, mais bien d’étudier leur habitat et déterminer, par le biais de la mise en place de divers protocoles, de quelles manières les autres espèces s’adaptent à leur présence.

- Réalisation d’inventaires faunistiques et floristiques
- Pause et relevé de caméras à détection automatique

Pour découvrir la fiche descriptive complète de cette étude, rendez-vous sur cette page :
https://www.vacances-scientifiques.com/Au-Pays-du-Loup-Itinerance-Adultes-En-quete-de-biodiversite.html

Le Journal de Bord

Dimanche 31 Juillet 2022

C’est parti pour la deuxième expédition du programme BIODIVERSITA dans le Val d’Anniviers pour cette année 2022 !

Tout le monde est bien arrivé au centre de Chandolin qui nous accueillera pour notre première nuit car le reste du séjour se fera en itinérance totale. Ainsi les nouveaux participants à cette mission Louise, Angéline, Thais, Thomas, Pierre et Marius ont rencontré Sylvain et Jérémie, les deux encadrants sur ce séjour en itinérance.

Après le repas au centre où les participant-e-s ont pu faire connaissance, la présentation de l’itinéraire et des principaux objectifs du séjour, tout le monde est allé dormir avant cette semaine à la belle étoile !

Lundi 1er Juillet 2022

Réveil, petit-déjeuner puis vérification du matériel emporté, répartition de la nourriture et c’est le départ pour une semaine d’itinérance !

Sous le soleil estival, les premiers pas se font dans les forêts d’altitudes au-dessus de Chandolin et de Saint-Luc où mésanges, Casse-noix moucheté (Nucifraga caryocatactes), Pins cembros (ou Arolles) et Mélèzes parsèment notre randonnée.

Arrivés sur les alpages, nous découvrons une vue imprenable sur la vallée Est du Val d’Anniviers qui se termine par des sommets dépassant les 4000 mètres d’altitudes !

C’est à proximité de la cabane de Bella Tolla que nous avons la chance d’observer un Milan royal (Milvus milvus), l’occasion pour Sylvain et Jérémie de parler de l’identification des rapaces en prêtant attention à la taille de la queue et des ailes, du type de vol et de leur allure générale.

Après un bel après-midi de marche dans ces espaces ouverts, nous arrivons à notre premier bivouac au bord d’un lac à l’Armina. Un petit moment sur la flore, présentant les éléments constituants des plantes, permet aux participant-e-s de se familiariser avec la botanique, le tout devant les allers-retours de deux Aigles royaux (Aquila Chrysaetos) puis après le repas les efforts de la journée sont récompensés par un coucher de soleil magnifique !

Mardi 2 Août 2022

Une première nuit sous les étoiles, fraîches pour certain-e-s, entrecoupée d’étoiles filantes, qui nous permet de prendre le petit-déjeuner au pied du Tounô.

Descendant du lac auprès duquel nous avons dormi, nous rejoignons un petit ruisseau de montagne avant d’arriver sur un plateau montant doucement au pied des Becs de Nava, l’occasion de prendre le pique-nique devant deux Aigle royaux qui nous surveillent lorsqu’après manger nous essayons de capturer des libellules dans une zone humide.

Puis arrivé au col qui surplombe notre bivouac du soir au Tsahélet, nous posons nos sacs pour monter à 2730 mètres d’altitude où le panorama est à couper le souffle !
Nous en profitons pour effectuer un protocole de caractérisation de l’habitat, le tout sous l’œil attentif de Chocards à bec jaune (Pyrrhocorax graculus) et le passage d’un Aigle royal !

Arrivé en fin de journée au bivouac, Louise et Marius accompagnent Jérémie et Sylvain pour récupérer le premier ravitaillement de nourriture et déposer nos déchets qui seront trier au centre pendant que le reste des participant-e-s installe leurs bivouacs, vont chercher de l’eau à filtrer et sortent la nourriture des sacs.

- Pourquoi mettre en place ces protocoles, que deviendront les données récoltées :
Les données récoltées serviront à notre inventaire global de la biodiversité de cette vallée ainsi qu’à parfaire notre compréhension des différentes causes d’évolution de celle-ci. A plus grande échelle, les données seront transmises aux organismes chargés du suivi de la biodiversité à un niveau régional (collectivités, associations), national (Centre Suisse de Cartographie de la Faune (CSCF) géré par l’Université de Neuchâtel) et international (GBIF – Global Biodiversity Information Facility – Système Mondial d’Information sur la Biodiversité). A grande échelle, ces données pourront servir à étudier l’évolution de la biodiversité en relation – par exemple – avec l’évolution de la pression humaine sur l’environnement.
- Comment saisir les données ? : Pour récolter, stocker et diffuser les données scientifiques que nous récoltons sur le terrain, nous utilisons une plateforme de science participative appelée « obsmap » qui permet de géolocaliser nos données (ainsi nous obtenons le lieu exact et l’altitude), nos données sont horodatée (nous associons l’heure et la date de l’observation). Ainsi grâce aux applications sur smartphone, nous collectons les données en direct pour les diffuser ensuite sur cette plateforme accessible à tous. Au fil des études que nous menons ici, les données s’étoffent, et nous espérons être en mesure d’en tirer des conclusions et statistiques scientifiques.

Mercredi 3 Août 2022

Aujourd’hui une longue journée de marche nous attends, mais quelle randonnée ! Nous quittons le Tsahélet pour rejoindre un sentier balcon qui surplombe la vallée Est du Val d’Anniviers jusqu’au Roc de la Vache. Entre Arolles, Mélèze et alpages, nous avons la chance d’apercevoir un jeune Aigle royal qui se laisse observer par le groupe, puis c’est à notre tour d’être observé par un Chamois (Rupicapra rupicapra) percher sur un promontoire nous toisant de ces hauteurs.

Arrive ensuite la dernière montée de la journée sous un fort soleil qui chauffe les mollets, mais qui est grandement récompensée par l’observation d’un Gypaète barbu (Gypaetus Barbatus) transportant un os !
Le lieu de bivouac, nouveau pour le programme nous permet d’assister à un coucher de soleil encore magnifique !

Jeudi 4 Août 2022

Réveillés par un troupeau de vaches curieuses, nous rencontrons la bergère qui nous parle du Loup, de son métier et de ces journées passées dans les hauteurs du Val d’Anniviers. Nous profitons du soleil de la matinée pour effectuer un « protocole habitat » et un « protocole orthoptères » afin d’évaluer l’abondance des différentes espèces de criquets présents dans la zone du torrent du Barmé. Pour celui-là, Sylvain et Jérémie nous fournissent des clefs d’identification conçues par OSI-Biodiversita, afin de nous aider à déterminer les espèces. Avec nos filets à papillons, nous capturons quelques individus, puis suivons les conseils de ces clefs et de Sylvain, passionné par l’entomologie, qui nous guide et nous forme à cette discipline.

Puis nous partons pour le Roc de la Vache qui surplombe la vallée de Zinal avec un panorama sur les différents sommets environnants : le Weisshorn, le Zinalrothorn, le Cervin, la Dent blanche, etc. C’est là que nous rencontrons l’Edelweiss (Leontopodium alpinum) dont le nom signifie « au pied du lion », plantes de la famille des Astéracées qui va vivre en montagne jusqu’aux 3000 m d’altitude. Cette plante longtemps utilisée pour ses vertus médicinales est d’ailleurs l’emblème national de la Suisse ! C’est donc une vraie joie de rencontrer cette plante dans son habitat naturel.
Plus tard, nous comptions redescendre en direction de l’Arpittetaz où nous avions prévu de bivouaquer mais l’orage annoncé nous oblige à descendre plus bas pour trouver une zone plus plane afin de monter le tarp pour mieux se protéger de la pluie. Le lieu est situé juste en face d’une vallée glaciaire et d’un complexe de glaciers et de cascades, une ambiance de haute montagne pour un bivouac à proximité des forêts.

Vendredi 5 Août 2022

Descente jusqu’à la Navisence qui naît des eaux des glaciers environnants, où en attendant le deuxième et dernier ravitaillement nous effectuons un nouveau protocole de caractérisation de l’habitat.

Après le repas nous nous équipons car la pluie va arriver et nous entamons la montée pour le dernier bivouac, sur l’autre versant de la vallée. Sylvain nous quitte car il doit préparer d’autres séjours qui démarrent bientôt.
Notre marche nous donne la chance d’observer un Cerf élaphe (Cervus elaphus) en contre-bas avant d’arriver sur le lieu où nous montons le tarp car la pluie tombe et le vent souffle !
La soirée se passe dans les tentes qui nous avons récupérés lors du ravitaillement, avec des moments de contemplation devant l’orage qui approche. Une fois la nuit tombée et alors que la pluie redouble, Jérémie passe de tente en tente afin de distribuer de la nourriture à tout le monde afin que les participant-e-s puissent manger au sec !

Samedi 6 Août 2022

Levé tôt Jérémie est allé voir les Chamois qui profitent des premiers rayons au-dessus du bivouac.
Une fois le matériel rangé, nous nous dirigeons vers le village de Zinal où notre périple touche à sa fin. Durant la descente nous avons l’occasion d’observer un Bec-croisé des sapins (Loxia curvirostra) puis arrivé dans la vallée un Gypaète barbu se laisse longuement observer, comme un aurevoir après cette semaine passée dans son royaume !

Après un protocole orthoptère à proximité de la Navisence nous mangeons une dernière fois au milieu des montagnes avant de rejoindre le village pour prendre le bus en direction du centre, des images plein la tête après cette itinérances qui aura tenu toutes ses promesses !

Informations supplémentaires

- Le bilan scientifique de la mission est disponible en suivant ce lien : https://osi-biodiversita.org/Bilan-scientifique-EQBPLI-Adulte-31-Juillet-au-7-Aout-2022.html?var_mode=calcul
- Pour retrouver le descriptif de cette mission proposée pour les adultes en itinérance, rendez-vous sur la page des voyages scientifiques d’Objectif Sciences International : https://www.vacances-scientifiques.com/Au-Pays-du-Loup-Itinerance-Adultes-En-quete-de-biodiversite.html
- Rejoindre la prochaine mission de cette étude : Si vous êtes intéressé(e) pour participer au prochain séjour « En quête de biodiversité au pays du Loup en Itinérance », ou si vous avez des questions sur notre protocole d’étude, l’organisation du séjour, voir les disponibilités et réserver votre séjour, n’hésitez pas à nous envoyer un mail : contact osi-biodiversita.org
- Pour découvrir l’ensemble des photos du séjour, rendez-vous sur notre plateforme OSI-photos (lien à venir)
- 

Photos / Vidéos

A 2730 m

Nos partenaires

Voir également