Sur les traces de l'ours du 22 au 29 juillet 2018

Voir descriptif détaillé

Sur les traces de l'ours du 22 au 29 juillet 2018

Voir descriptif détaillé

5 participants Sarah 9ans, Lison 9ans, Charles 13ans, Adrian 13ans et Hadrien 13ans
Des voyages scientifiques qui changent le monde
Des aventures hors du commun, des projets réels pour le développement durable

Le Journal de Bord

Dimanche 22 juillet

Ce soir nous avons fait connaissance les uns avec les autres autour d’un bon repas et Eloy nous a explique ce que nous allons faire pendant notre séjour. Donc ce que nous avons compris c’est que nous allons étudier la faune et flore des Pyrénées et plus spécialement celle qui sert de nourriture pour l’Ours, en plus de faire une rando à cheval de deux jours (mardi-mercredi).

Après les présentations nous avons joué à Andor, Sarah qui a déjà fait une semaine de séjour avec Eloy a beaucoup insisté pour que nous le jouions car elle semble beaucoup l’apprécier. Après la partie nous sommes tous d’accord sur le fait que c’est un super jeu coopératif.

Lundi 23 juillet

Ce matin nous sommes aller faire une première séance de cheval. Nous avons fait connaissance avec Stephan et ses chevaux. Nous avons tous beaucoup apprécié, même Hadrien qui n’est pas très à l’aise pour monter sur le cheval à trouvé cela super.

Cet après-midi nous avons fait une promenade dans les bois avec Eloy. Il nous a amené sur une piste forestière en contre-bas du Mourtis pour nous apprendre a nous servir des jumelles et du filet à papillons. Nous avons tous réussi à en attraper et nous sommes admis comme enquêteur naturalistes pour notre séjour. Eloy, Adrien et Charles sont allés chercher un piège photo qui avait été placé il y a 15 jours dans le bois, pendant que Sarah et Lison tenaient compagnie à Hadrien qui a du mal à marcher en dehors des pistes. Après le gouter nous avons regarder les petits films pris avec le piège, il y avait une Martre et un Chevreuil. Ensuite Eloy nous à montre un petit documentaire où l’on a vu une bonne partie des animaux qui vivent dans les Pyrénées ; Ours, Isard, Renard, Aigle, etc..

Demain nous partons en rando avec les chevaux et nous allons dormir à la belle étoile si le temps nous le permet, autrement nous amenons les toiles de tente s’il fait mauvais. Nous continuerons notre journal mercredi soir si nous ne sommes pas trop fatigués, sinon nous le ferons jeudi.

Mardi 24 juillet

Ce matin c’est le grand départ pour notre rando à cheval. Nous chargeons le fourgon avec notre matériel ; sacs à coucher, tapis de sol, toile de tente, jumelles, appareil photo, piège photo, petit matériel naturaliste, filet à papillons, cartes IGN, etc... Il est bien plein, puis on rajoute par dessus nos affaires de change et la nourriture pour la journée. C’est parti, nous sommes obligés de nous frayer un chemin parmi les nombreux camping-car qui sont gares un peu partout le long de la route qui va à Boutx où se trouve notre centre équestre, cet après-midi il y a tour de France qui passe par ici et c’est la folie, il y a du monde partout. Vers 9h nous réussissons à arriver à destination, puis nous préparons nos chevaux pour partir.

C’est parti, nous commençons notre travail par l’observation des nombreuses crottes de renard qui se trouvent sur notre chemin. Eloy nous explique que les renards on l’habitude de marquer leur territoire avec et que celles que l’on voit doivent appartenir certainement à plusieurs individus qui se disputent la légitimité du territoire. En cette période elles sont remplies de noyaux de merises dont ils se nourrissent en ce moment. Quelques centaines de mètres plus loin nous faisons une halte dans des ornières remplies d’eau et habités par des têtards de crapaud commun et des larves de salamandre qui commencent à avoir une coloration adulte et dont les branchies ont déjà bien régressé. Une flaque asséché nous permet de rencontrer des traces de Martre et un peu plus loin nous voyons des crottes de cette même espèce de mustélidé.

Pendant tout notre périple dans les bois de Hêtre et de Sapin nous avons rencontré des traces et des crottes de biche, chevreuil, sanglier et renard à de nombreuses reprises. Eloy nous a attrapé une rosalie des alpes, un très beau coléoptère protégé qui vit dans la montagne. En fin d’après-midi nous arrêtons à coté d’une petite grange où nous allons passer la nuit. Nous sommes arrivés à temps pour pouvoir voir de loin passer le tour de France et le premier c’était un Carrefour.

Nous avons décidé de dormir à la belle étoile et de faire un feu de camp. Nous avons ramassé des fraises des bois et cherché des champignons. Après notre repas nous avons mis un piège photo pour la nuit, puis nous avons fait cuire des chamalos et Eloy nous a appris à jouer de la guimbarde. Charles nous a aussi chanté JUL .

Mercredi 25 juillet

Nous avons eu de la chance car le temps menaçait la pluie, mais finalement il n’a pas plu du tout. Le matin nous avons ramassé notre camp et sellé nos chevaux, puis nous sommes rentré sur le centre à Boutx. Nous sommes bien fatigués, surtout Hadrien, mais nous sommes aussi contents de notre rando. Stephan nous a proposé de nous faire faire un peu de galop l’après-midi, car avec Hadrien nous n’avons pas pu en faire avant. Merci Stephan pour ces bons moments.

Voilà nous sommes de retour au centre pour le gouter. Eloy nous a laissé le temps libre jusqu’à l’heure du souper pour que l’on puisse se laver et prendre un peu du repos.

Après le souper Eloy nous a proposé d’aller voir les cerfs au col d’Artigascou et nous avons aussi invité nos colocataires à se joindre à nous, ce qu’ils ont accepté avec joie. Eloy nous a montré un groupe de 7 cerfs sur le flanc de la montagne, mais ils n’étaient pas faciles à voir car la lumière était très faible. Au moment de partir un petit groupe s’est placé sur une crête en contrejour et là nous avons pu les voir très bien, car le contrejour nous montrait très bien leur silhouette. Il y avait un très beau mâle dont nous avons bien vu ses bois. De retour une belle biche a traversé devant notre fourgon.

Jeudi 26 juillet

Ce matin nous avons travaillé dans notre laboratoire pour déterminer et lister tout ce que nous avons vu pendant ces derniers jours. Nous avons déterminé des plantes, des insectes, donc des papillons. Nous avons cartographié nos données avec Eloy. Nous avons appris à nous servir de la loupe binoculaire. Puis nous avons écrit le JB de notre rando à cheval.

L’après-midi nous avons découvert le jeu Papillonades. Il était amusant, mais les règles n’étaient pas faciles à comprendre et le jeu est devenu très long.
En fin d’après-midi nous avons appelé au n° de téléphone du suivi ours pour savoir comme va le petit ourson qui avait été vu il y a 15 jours à l’entrée du village de Fos, puis quelques jours après à Mlles. Les nouvelles ne sont pas bonnes, il est mort lundi dernier. Ce petit ourson avait perdu sa mère, ou elle l’avait abandonné, on ne sait pas très bien. Eloy nous avait prévenu que s’il ne trouvait pas sa mère assez tôt il allait mourir, car il était trop petit pour survivre tout seul. Il paraît que cela arrive souvent avec les petits oursons, car la mère a toujours beaucoup de difficultés a en élever deux au même temps.

Pendant la veillée, Eloy nous à fait découvrir un nouveau jeu sur les dinosaures, évolution. Charles à perdu, car tout le monde s’est acharnée sur lui puisqu’il n’a pas été très stratège.

Vendredi 27 juillet

Aujourd’hui nous allons sur des prairies humides que nous avions repérés le soir ou nous sommes allés au col de l’Artigascou pour voir les cerfs. Nous allons recenser les espèces animales et végétales que s’y trouvent.

Dans ces prairies nous avons appris à reconnaître les luzules qui vivent dans ce type de prairies et que sont consommes en grande quantité par les ours. Nous avons bien travaillé, car nous avons recensé plein d’espèces différentes de papillons, de libellules, des plantes des zones humides et plein d’autres animaux. Nous nous sommes arrêtés à l’entrée de le Hameau de l’Artigues, qui est en contrebas de la station du Mourtis ou nous avons vu des plantes carnivores, grassette et droséra, une grenouille rousse et les vautours qui volaient très haut dans le ciel.

De retour au centre nous avons rédigé le journal de bord et nous avons créé un questionnaire pour aller faire une enquête demain sur les villages de Fos et de Mlles. Nous voudrions savoir ce que pensent les habitants d’ici sur la réintroduction des ours et de la mort du petit ourson.

Samedi 28 juillet

Ce matin nous allons faire le tour des villages de LEZ, FOS ET MELLES à la recherche de renseignements sur l’Ourson mort dans cette vallée pendant la semaine. Nous avons rempli nos questionnaires et filmé quelques moments d’interview. De notre enquête nous avons conclu que dans l’ensemble les gens sont sensibles à la présence de l’Ours, mais pas tous dans le même sens.

Après cette enrichissante expérience nous avons passés l’après-midi à préparer notre retransmission.

Le soir nous avons fait un Lou-garou avec les autres vacanciers du centre

Dimanche 29 juillet

C’est le dernier jour, nous nous préparons à recevoir les parents et leur faire notre retransmission.

La retransmission s’est bien passe, c’est l’heure des adieux.

Nous avons passé une très belle semaine, merci à tous.

Photos / Vidéos

Nos partenaires

Voir également