Envoyer à un ami

Sur les traces de l'Ours du 14 au 21 juillet 2019

Un séjour pour mettre en place un protocole de suivi de l'ours dans les Pyrénées. Un séjour pour recenser la faune et la flore des Pyrénées. Voir descriptif détaillé

Sur les traces de l'Ours du 14 au 21 juillet 2019

Un séjour pour mettre en place un protocole de suivi de l'ours dans les Pyrénées. Un séjour pour recenser la faune et la flore des Pyrénées. Voir descriptif détaillé

Menez à bien d'incroyables projets scientifiques !
Placer deux pièges et continuer le recensement de Lartigue
Dans cette seconde session nous allons nous pencher sur les groupes les moins recensés la semaine dernière afin de compléter au mieux notre recensement

Introduction

Pour cette seconde session « Sur les traces de l’Ours », nous allons continuer le travail entamé la semaine dernière par les enquêteurs d’OSI. Nous allons placer des pièges à poils, traces et photo au pied du Montcalm, dans l’espoir de récolter des indices de la présence de l’ours dans le secteur. Mais nous allons aussi recenser les différents milieux naturels de montagne que nous allons traverser et recenser la faune et la flore de ces lieux.

Le Journal de Bord

14 juillet 2019

Arrivée échelonnée de nos participants le long de l’après-midi.

Après un premier repas tous ensemble, nous avons fait une première veillée jeux pour apprendre à connaitre le nom tous les participants des séjours OSI qui sont dans le centre, 19 au total, ainsi que ceux de nos animateurs, 7.

Avant d’aller nous coucher, Eloy et Camila, nous ont expliqué comment va se dérouler notre semaine.
Lundi et mardi nous serons à cheval dans le secteur de Niaux et nous ferons un bivouac.
Jeudi et vendredi nous ferons une rando à pied vers le Montcalm avec un autre bivouac.
Les autres jours nous serons sur le centre pour traiter les informations que nous aurons récoltées pendant nos sorties.
Ça a l’air chouette.

15 juillet 2019

Nous sommes en plein préparatif de notre première sortie avec bivouac, les participants du séjour excellence vont venir dormir avec nous nous disent Eloy et Camila.

Nous arrivons vers 10h du matin au centre équestre à Aillat.
Pascal, Patricia et Anaïs nous ont chaleureusement accueillis et nous ont amenés voir les chevaux qui nous attendaient pour que nous les préparions pour la rando.

JPEGJPEGJPEG

Puis nous partons, Antonin et Nolan semblent stressés, c’est leur première rando à cheval. Astrid, Chiara et Eve sont aux anges et un joli sourire éclaire leurs visages, elles aiment ça. Pascal, Anaïs, Eloy et Camila font l’accompagnement à pied.

Après une heure de chemin, nous décidons faire une halte sur une prairie sèche, nous faisons un atelier botanique avec Camila et des ateliers jumelles et filet à papillons avec Eloy.

Antonin, qui est déjà un pro du filet à papillons nous a attrapé un beau papillon bleu. C’est un Azuré du serpolet, nous dit-il tout excité, une espèce protégé. Eloy rajoute que c’est une espèce qui vit en symbiose avec les fourmis du genre Myrmica et que sa chenille se nourrit sur l’origan dans cette région.

L’après-midi nous sommes sur un plateau avec de très belles prairies pleines de papillons. Eloy nous fait remarquer une forte présence de Pyrale du buis, une espèce envahissante qui est en train de tuer presque tous les buis du sud de la France. Nous faisons un recensement de papillons et de plantes sur la base de données obsmap qu’Eloy nous a appris a utiliser.

JPEGJPEGJPEG

Vers 18h ont arrive à notre lieu de bivouac. Quelques minutes plus tard les participants du séjour excellence arrivent pour dormir avec nous.
Eloy nous propose de dormir à la belle étoile, nous sommes tous d’accord.
À minuit le passage d’un troupeau de moutons avec des cloches réveille ceux qui s’étaient déjà endormis. Vers 3h du matin une compagnie de sangliers passe par la petite pinède à cote de notre bivouac. Un cri d’alerte émis par un de ses membres, qui à du être provoqué par la découverte de notre présence, réveille une partie de nos dormeurs qui n’osent pas bouger interloqués par le bruit.

16 juillet 2019

Au petit matin nous en parlons de toute cette agitation nocturne autour du petit déj. Nous avons tous passée une bonne nuit, même si nous avons dormi par intermittence.

Pascal et Patricia, arrivent vers 9h30 pour nous aider à seller les chevaux avant de repartir en rando pour la journée.

Encore une journée pleine de découvertes avec pas mal d’espèces recensés sur divers points de notre parcours.

Nous constatons une forte invasion de Pyrale de buis sur le secteur, plusieurs milliers sans aucun doute. Eloy et Pascal s’accordent sur le fait que c’est une vraie catastrophe pour les buis, puis nous constatons sur notre passage des centaines de buis morts ou mourants sans aucune feuille.
Sur la demande de Camila, nous faisons avec Eloy un atelier pour apprendre a reconnaître les familles de papillons de jour.

JPEGJPEGJPEG

Nous traversons une très belle hêtraie sur le chemin de retour au centre équestre. Nous finissons notre rando pour l’heure du goûter. Avant de goûter nous avons aidé Pascal à de-seller les chevaux, les brosser et les amener au pré pour qu’ils prennent un repos bien mérité.

Un grand merci à Pascal, Patricia et Anaïs pour leur gentillesse et leur disponibilité, nous avons passé un très bon moment en leur compagnie.

Ce soir veillé loup garou avec tout le monde, puis au lit pour un repos bien mérité pour nous aussi, car Eloy nous a dit être bien content de notre travail de ces deux jours.

17 juillet 2019

Ce matin nous recevons dans notre QG les participants du séjour excellence ; Michelle, Olivier, Ricardo, Cécile et Angelina. Eloy va nous faire un exposé sur la biologie de l’ours et les problématiques de sa réintroduction. L’équipe d’excellence travaille sur les droits de la nature et notamment sur les droits de l’ours. Ils mènent une enquête auprès des différents acteurs de la montagne sur le sujet.

JPEGJPEGJPEG

Nous finissons notre matinée par une séance de détermination des données récoltes pendant notre rando à cheval.

L’après-midi nous faisons une sortie sur la tourbière de l’Estagnon, nous avons demandé à Eloy de nous y amener car nous voudrions voir des plantes carnivores. Malgré un peu de pluie, nous avons vu deux espèces de carnivores sur cette tourbière, La Drosera à feuilles rondes et la Grassette commune. À part Antonin, c’était pour nous la première fois qu’on en voyait dans la nature.

JPEGJPEGJPEG

Puis avant de rentrer au centre Eloy nous a amènes voir le col d’Agnes, d’où il se dégage une belle vue sur les sommets Pÿrénéens, vraiment très beau. Merci Eloy.

Demain matin nous partons pour deux jours de rando au pied du Montcalm pour poser des pièges à poils, empreintes et photo pour l’ours et continuer le recensement qui avait entamé l’équipe OSI la semaine dernière avec Eloy le long du ruisseau de l’Artigue. L’équipe drone viendra bivouaquer avec nous.

18 juillet 2019

Aujourd’hui c’est le départ pour les deux plus grosses journées de notre séjour. Nous allons au pied du Montcalm pour réviser les pièges à ours posés la semaine dernière et en placer de nouveaux. Nous partons de notre base situé sur le parking de l’Artigue à 1000m et allons monter jusqu’à 1700 m d’altitude, ce qui nous a fait un joli dénivelé.

JPEGJPEGJPEG

La monté s’est bien passé, tout le monde a suivi sans problème car nous étions très motivés. Après une heure d’ascension on s’est arrêtés pour réviser un piège mis la semaine dernière. Il n’y avait pas de traces, ce qui est normal selon Eloy. Un piège doit rester plusieurs semaines avant de pouvoir capter quelque indice, car l’ours connait bien son territoire et des que quelque chose est dérangée il s’en aperçoit de suite et s’en méfie. Eloy ne compte pas avoir des résultats avant le mois de septembre, il faut être patient pour faire ce type de travail nous a dit. Un peu plus haut, nous en avons placé un nouveau piège avec Eloy. C’était très intéressant et nous avons pu tous participer.

JPEGJPEGJPEG

Après cette expérience nouvelle pour nous tous nous avons fait une halte pour manger. Nous avons fini notre ascension après presque trois heures de marche. Nous sommes arrivés sur une station de captage d’une conduite de forçage pour faire de l’électricité. C’est un très joli endroit au pied d’une cascade où nous nous sommes rafraichis en trempant les pieds.

C’est près de cet endroit que nous avons visité le deuxième piège mis le semaine dernière par l’équipe ours d’OSI, pas de traces sur celui-là non plus. L’endroit est pas très accessible et nous avons du faire preuve de sérieux sous la tutelle d’Eloy qui nous a amenés de façon très rassurante. Une très belle aventure pour nous, car nous n’avons pas l’habitude de ce genre d’expédition.

C’est pendant ce moment là qu’Antonin a aperçu un Apollon, le plus emblématique des papillons de montagne. Nous avons pu tous le voir, car pendant un petit moment il a survolé sur nos têtes.

JPEGJPEGJPEG

La descente s’est faite assez rapidement, elle n’a pris qu’une heure, ce qui représente un tiers du temps d’ascension. Quelques minutes après notre arrivé sur le camp de base l’équipe drones au complet nous a rejoint pour bivouaquer avec nous. Les plus motivés ont dormi une partie à la belle étoile et les autres sous tente, car Eloy nous a laissé le choix.

JPEGJPEGJPEG

19 juillet 2019

Petit matin frais, nous nous levons de façon échelonnée entre 7h30 et 8h15. L’équipe drones va rester avec nous sur le lieu pour faire des mesures pour son projet. Nous nous allons continuer le recensement d’un bout de rivière qui avait été commence par l’équipe ours de la semaine dernière. Eloy nous a montré comment s’en servir du filet fauchoir pour recenser sauterelles, criquets, punaises, coléoptères, araignées et bien d’autres petits animaux. Nous avons été très étonnés de la grande quantité de petits animaux que l’on peut capturer ainsi. Certains étant très petits ou appartenant à des groupes peu étudiés ont été relâchés sans tenir compte pour le recensement car ils sont très difficiles à déterminer. Les autres nous les avons déterminés avec les livres qu’on avait amenés pour ce fait.

JPEGJPEGJPEG

L’après-midi nous sommes allés nous baigner dans la rivière avec les droneurs, un super moment de détente pour tous.

Puis avant de rentrer au centre nous avons fait un petit tour de nos impressions sur le travail et les moments passés ensemble cette semaine. Chiara a préféré le cheval, Eve le cheval et attraper des papillons, Astrid ce sont les veillées et utiliser obsmap, Nolan a tout aimé nous dit-il, Antonin c’est d’apprendre des nouvelles choses sur les papillons et découvrir les plantes, puis Celeste (qui nous a rejoint mercredi) poser les pièges a ours et la chasse aux papillons.

De retour au centre nous allons nous laver et nous reposer avant le repas du soir et la veillée. La veillée nous a été préparé par l’équipe d’excellence, très originale et bien mené, merci pour ce bon moment.

20 juillet 2019

Aujourd’hui c’est le grand jour, nous allons faire une retransmission de notre semaine de séjour. Ce matin avec Eloy nous avons décidé de faire un présentoir avec notre matériel de naturaliste et un petit poster pour chaque facette de notre séjour (cheval, recensements, piège à ours et vie quotidienne). Puis ensuite nous nous sommes tous mis au travail pour être prêts à 16h. Malgré le trac pour certains d’entre nous, nous nous sommes bien sortis selon Eloy qui nous a félicité pour notre prestation. Elle s’est déroulé devant 25-30 personnes, parents, participants d’autres séjours, éducateurs et personnel du centre.

Le passage du tour de France prévu pour demain a obligé à la plupart d’entre nous de partir un peu avant, car les routes seront fermés des ce soir aux alentours du centre. Du coup nous avons fait nos adieux ensemble avant la retransmission pour que l’on ait le temps de bien le faire entre nous.

Un grand merci à tous les participants pour leur implication dans le travail et la vie quotidienne du groupe « Eloy et Camila »

Photos / Vidéos

Nos partenaires

Voir également