Nature au sommet du 6 au 20 août 2017

Séjour naturaliste et scentifique en Suisse dans le Val d'Anniviers sur la commune de st Luc avec des adoslescents. Voir descriptif détaillé

Nature au sommet du 6 au 20 août 2017

Séjour naturaliste et scentifique en Suisse dans le Val d'Anniviers sur la commune de st Luc avec des adoslescents. Voir descriptif détaillé

Menez à bien d'incroyables projets scientifiques !
Des voyages scientifiques qui changent le monde
Des aventures hors du commun, des projets réels pour le développement durable

Introduction

Nature au sommet 2017 - Suisse

Le Journal de Bord

Lundi 07 août 2017

Mardi 08 août 2017

Mercredi 09 août 2017

Après une superbe matinée commune avec les autres enfants (Elise, Blanche et Paco) autour de détermination d’espèces de papillons et orthoptères au microscope dans le labo, toute l’attention se porte sur la prépa du bivouac en montagne. Repas au fromage, réchaud, duvets, sacs à dos, filets à papillon, c’est une vraie armée d’entomologistes en herbe qui s’achemine cahin caha jusqu’au funiculaire de St luc. Bien chargée l’équipée monte en quelques minutes les 400m de dénivelé qui nous conduisent dans les prairies d’alpages, accessoirement pistes de ski l’hiver. 10 minutes de marche nous amènent à un vieux corps de bergerie ouvert qui sera sans doute un bon abri si la météo venait à changer brusquement ! Et bien soit la pluie s’invite et nous voilà à finir la soirée autour d’un loup-garou remastérisé par Julien qui prend bien à coeur son rôle de maître de jeu. 22:00 bonne nuit bien au chaud dans les duvets les uns contre les autres ! A demain !

jeudi 10 août 2017

Le réveil au bivouac sur les hauteurs de st Luc à la cabane de la Bella Tolla se fait sous une pluie intermittente. La petite compagnie a passé malgré tout une bonne nuit et accueille Sylvain qui nous rejoint dans la matinée pour partager le p’tit dèj ! L’ascension de la bella tolla ne pourra pas se fzire sous la pluie aussi nous redescendons tous par la benne vers le village pour aller prendre une douche et finir la matinée au chaud ! Le repas se transforme en picnic à l’hôtel et pour anticiper sur la future ascension du week-end nous entamons un atelier alpinisme ... sur l’hôtel ! Le froid et le brouillard intense ne freinerons pas les deux gaillards (Thomas et Julien) dans les manipulations de corde et de noeuds, enchaînant les rappels toujours plus haut ! La journée finira entre repas et jeu du dessin « arabe » une sorte de storybording ou chacun son tour ’l’interprétation des dessins modifiera le message de départ. Fou-rires garantis ! la météo ne semble pas meilleure demain, attendons voir ce qu’elle veut bien nous laisser !

vendredi 11 août 2017

le matin démarre avec un reflexion collective engagée par Sylvain sur les changements climatiques et les conséquences sur la faune et la flore.
la pluie nous maintient au chaud à l’hôtel.
Après-midi commune avec les filles et Conan, nous prenons le funiculaire (le funérarium selon les loulous :-) ) vers le haut de St Luc. Nous repassons au bivouac pour récuperer la grille et le fresbee. Et nous entamons la jolie descente vers Chandolin à travers la forêt. Hop première surprise, nous observons un chevreuil dans une prairie juste en contrebas. Un joli brocard venu picorer dans les myrtilles. Le sentier serpente dans une forêt d’épicéas, de pins arolles, de mélèzes avec par moment une vue magnifique sur le village de Chandolin, un des plus hauts villages d’Europe. Champignons, criquets, myrtilles, chenilles, papillons, fecès de chevreuil, un chouette coin pour passer le nez par terre et la tête en l’air.

samedi 12 août 2017

dimanche 13 août 2017

lundi 14 août 2017

rando vertige sur les traces du Bisse des Sarrasins, cette ancienne canalisation qui permet (encore) d’arroser les prés d’alpage. 14kms et 5 heures de marche à flanc de montagne entre Pinsec et Vercorin au dessus de Vissoire. Passerelles, main courante, et une solitude apréciable pour écouter et observer. Pic noir, pics épeiche, grand corbeau, colchiques automnales, cabri de chamois. Nous pousserons même jusqu’au hameau de Mavoue. Mais nous sommes tombés sous le charme des petits chalets suspendus du village/hameau de Pinsec. Chaque chalet est une histoire à lui tout seul, avec des accès improblables, qui force l’imagination d’une vie hivernale enneigée des plus rudes. Retour vers St Luc au chaud dans le bus sous la pluie battante et un magnifique arc en ciel.

Mardi 15 août 2017

Journée au dessus de Grimentz au dessus de Vissoie. Nous prenons la navette bus et attrapons la télecabine de la Bendola qui nous dépose à 2129m d’altitude sous le bec de Bosson. Nous finissons à pied la marche d’approche vers la falaise des Crets. Aujourdhui, Alpinisme et escalade pour nos deux ados qui commencent à se sentir à l’aise et en confiance avec le matériel. Le rocher est sain, la corde en double, la cordée de trois monte lentement dans un cadre merveilleux et isolé. Au relais, l’equipe prepare son premier grand rappel en montagne. Chaque geste est précis et nous voilà dans un grand rappel plein gaz ! Bravo les garçons, les jours qui suivent ne essiterons la même gestuelle précise ! Retour vers la cabine qui nous pose à Grimentz et après un gouter bien merité le bus nous pose enfin à l’hôtel ! Ouf la course est finie ! Et demain ? Surprise ........

Mercredi 16 août 2017

c’est parti pour deux jours de bivouac et course en montagne à l’assaut de la biodiversité. Nos deux « frères » Thomas et Julien préparent leur sac à dos dès potron-minet car aujourd’hui, ça ne rigole plus ! Duvet, matelas, frontale, baudrier, corde, mousquetons, gamelles et nourriture, matériel scientifique, tout doit rentrer !
hop c’est parti pour le village de Grimentz dans le val d’Anniviers.
Nous sautons dans la benne de la Bendola qui va en quelques minutes nous soulager de quelques centaines de mètres de dénivelé. Nous arrivons à la station supérieure à 2100m d’altitude. Nous montons sur le sentier qui nous mènera au bivouac, tout en lacets et nous démarrons le protocole de détermination à 2259m. Sur deux mètres de part et d’autre du sentier, nous observons chaque plantes à fleurs et tentons de déterminer le genre et l’espèce au moyen de la clé de détermination OSI, et de la tablette. Les photos nous aident ainsi que les livres de flore et d’insectes. Un travail minutieux nous fait découvrir des détails incroyables et une diversité notable.
la décision est prise de bivouaquer à 2650m au pied du dernier point d’eau nécessaire à la cuisine ! Soirée sympa sous les étoiles bien au chaud dans nos duvets face aux montagnes du Valais. Demain alpinisme !

Jeudi 17 août 2017

Reveil sous un ciel clair et frais, petit déjeuner chaud et dejà nous devons cacher une partie de nos affaires inutiles à la course et trop lourdes à transporter. Gamelles, poubelles, duvets, matelas. Hop sous un rocher ! Et nous voilà repartis sur le transect là où nous l’avions quitté. Jusqu’au refuge des becs de Bossons à 2983m. Bravo les garçons, pas facile de transporter tout ce materiel, corde, baudrier, mousquetons, coinceurs. Nous laissons encore quelques affaires à la cabane au pied de la voie et, équipés comme de vrais aventuriers nous entamons l’ascension de l’arête nord ouest des becs de Bossons, un itinéraire coté F(facile) sur lequel nous serons encordés jusqu’au sommet, enchaînant la voie aérienne et paisible.
Le décor s’ouvre alors sur un 360 ° magique au coeur des Alpes suisses et l’on devine même plus loin le mont Blanc ! Weishorm, , Zinal rothorn, Gabelhorn, Grand Cormier, Dent Blanche (qui nous cache le Cervin grrrrr !), plein les yeux et du génépi (artemisia genipii) plein le nez ! Quelques photos au sommet et redescente prudentesur un sentier escarpé. Hop nous filons vers la cabane ou le gardien nous sert un lait chaud et dejà il faut entamer le transect à la descente pour reperer l’altitude maximale des fleurs observées dans la montée. Nous recuperons nos affaire au bivouac, et malgré l’effort soutenu des garçons nous n’aurons pas la benne de 17h à la descente. Nous voilà donc partis pour 1500m de denivelé à la descente en tout depuis le sommet jusqu’au village de Grimentz. Ouuuuuf ! Ereinté nous rentrons prendre une douche bien méritée. A demain pour une petite balade de récupération !
Bravo à l’équipe !

vendredi 18 août 2017

grasse mat, repos et lecture précède une après-midi au glacier de Moiry au dessus de Grimentz. Nous montons sur la moraine latérale d’accès à la cabane de Moiry, sur laquelle un secours à randonneur sera organisé à quelques mètres de nous. Ce sera l’occasion de discuter de sécurité en montagne. Nous tentons encore de déterminer quelques nouvelles espèces pour OSI dans le Val d’Anniviers. La vue sur le glacier est magique, presque irréelle. Nous devinons séracs et crevasses dans ce cirque gigantesque, dont l’eau est captée en aval par un barrage voûte iAprès sa visite nous redescendons vers St luc car... la fondue nous attend !!! Miam !
demain restitution des données d’hier et avant hier.
bonne nuit !

Photos / Vidéos

Nos partenaires

Voir également