Mission F.B.I Spécial Reptiles et Orchidées (du 19 au 26 avril 2015)

Nos chercheurs de 7 à 16 ans partent sillonner la Drôme Provençale à la recherche des orchidées et des reptiles. Voir descriptif détaillé

Mission F.B.I Spécial Reptiles et Orchidées (du 19 au 26 avril 2015)

Nos chercheurs de 7 à 16 ans partent sillonner la Drôme Provençale à la recherche des orchidées et des reptiles. Voir descriptif détaillé

Menez à bien d'incroyables projets scientifiques !
Des voyages scientifiques qui changent le monde
Des aventures hors du commun, des projets réels pour le développement durable

Introduction

Cette page est le Journal de Bord rédigé par les enfants et les ados qui participent au séjour de Recherche Scientifique « Mission F.B.I ».

  • Pour consulter le descriptif du séjour, vous pouvez lire :
  • Pour suivre l’incroyable aventure scientifique vécue par ces jeunes, continuez sur la page ci-dessous !

Le Journal de Bord

Couleuvre verte et jaune

Bonsoir à tous.
Bienvenu sur le journal de bord du séjours Mission FBI.

Dimanche 19 Avril

C’est le jour des arrivées.

L’équipe des éducateurs, Sylvain et Gilles : les spécialistes orchidées et reptiles et Florian le responsable du séjour attendent de pied ferme les 9 participants.

Une partie de l’équipe arrive en train depuis la gare de Valence et est composée de Héloïse, Mélodie, Arthur, Erwann et Baptiste.
Les autres participants François, Joachim, Gabriel et Thomas sont arrivés au centre en voiture.
Tout ce petit monde visite le centre et ses alentours, et c’est grand : 50 hectares de terrain, waouh.

Ensuite vers 19h30 nous passons tous à table pour notre premier repas au centre Musiflore.
Pour notre première soirée, les animateurs ont organisé une veillée découverte avec le jeu de la pyramide. C’est un petit jeu de questions qui permet de mieux nous connaître.

La fatigue se fait sentir, il est l’heure de nous coucher. Nos chambres sont sympas et portent soit des noms d’arbres (chêne, If) soit des noms de musiques (jazz, rock...) trop bien.

A demain pour le début de nos aventures scientifiques.

Lundi 20 Avril

Aujourd’hui, première réunion de l’équipe des nouveaux agents au quartier général du FBI.

Réception de la mission FBI par nos deux agents, Top Secret !!!

Prise de connaissance de l’ordre de mission au quartier général du FBI

Oh ! Un courrier sur la table ! C’est notre ordre de mission ! Ah ah, nous avons 3 missions : inventorier reptiles et orchidées sur notre secteur d’étude, compléter l’inventaire de biodiversité avec des observations d’autres groupes d’espèces, et tenter de repérer l’espèce phare, notre espèce cible : le Lézard ocellé Timon lepidus dont le portrait robot nous est fourni avec l’ordre de mission ! Cela n’a pas l’air facile : « espèce non connue du secteur » « espèce discrète et farouche » !
Heureusement, un entraînement est prévu aujourd’hui afin d’aguerrir nos capacités d’observation ! Rendez-vous aux alentours du centre ce matin pour une chasse à l’observation de reptiles, puis prospection en fond de vallée cette après-midi.

Lézard vert occidental (Lacerta bilineata)

Mais laissons parler nos agents rédacteurs du jour !
« Héloïse : on a fait une grande randonnée, on a trouvé des insectes et des papillons. Celui qui m’a le plus plu est celui avec les faux yeux, la Mégère. Ce matin on a trouvé des lézard des murailles et des lézards verts qu’on a pu observer de très près avec la longue-vue.
Gabriel & Joachim : on a trouvé une crotte de renard, il avait mangé des graines ! Le plus chouette c’était la très grosse grenouille au bord du ruisseau : elle était toute marron, mais c’était quand même une « grenouille verte » !
On a appris à reconnaître le mâle et la femelle du lézard vert à la couleur de son cou (bleu turquoise), et à reconnaître papillons de jour et papillons de nuit à la forme de leurs antennes : en forme de massue pour les papillons de jour, en forme de fil ou de peigne pour les papillons de nuit. Et oui car il y a des papillons de nuit qui volent le jour !!!
On a aussi vu une orchidée en train de fleurir, on l’a identifié avec la « clef » d’identification, c’est une Listère à feuille ovale.
On a aussi pu observer et identifier des oiseaux à la vue ou au chant (Pinson des arbres, Mésange charbonnière...) et un buisson ressemblant à un petit sapin et dont les fruits servent dans la choucroute : le genévrier commun !
Arthur : j’ai bien aimé le coléoptère tigre (« d’une célérité sans égale »), aux énormes mandibules, qui heureusement ne font pas mal. Son nom est la Cicindèle champêtre Cicindela campestris. On a aussi vu un « crache-sang » et une « mouche qui triche » (que nous appelons les Syrphes).
On a également trouvé une plante préhistorique dont les ancêtres vivaient avant les dinosaures : de la prêle, mais il reste à trouver laquelle !
Dans nos autres découvertes : des galles (« maison d’insectes » dûe à de mini-guêpes), larves de libellules, larves de salamandre, gendarmes, larves de Phryganes faisant des fourreaux en bout de bois, oothèque de Mante religieuse...
Pour Erwann, le meilleur a quand même été les lézards verts : il y en avait beaucoup ! »

Mais tout cela, c’était avant le clou de la journée en guise d’apéritif avant le repas du soir : une magnifique couleuvre verte et jaune découverte par Gilles « Snakechaser » ! Nous avons pu longuement l’observer et observer les critères permettant d’affirmer avec assurance que c’est bien une couleuvre, et qu’elle n’est donc pas dangereuse ! Quel magnifique serpent !

Couleuvre verte et jaune

La vidéo de notre couleuvre :

Toutes nos observations naturalistes sont en ligne, vous pouvez donc les suivre sur les deux liens ci-dessous :
- La liste de nos observations depuis le début du séjour 
- La liste des espèces recensées 
Notre compteur FBI pour cette mission s’établit donc pour l’instant à 3 espèces de reptiles, 1 d’orchidée et 26 autres espèces pour un total de 30 espèces !

Grenouille « verte » (Pelophyllax sp.)

Temps libre et activités extra-scientifique ont été occupés par la réparation d’une cabane dans le bois derrière le centre qui a ensuite servi de base pour des jeux. Il a ainsi fallu la défendre contre les « méchants » (les enfants des classes de découverte en ce moment sur le centre) qui voulaient voler des morceaux de la cabane !!

Pour finir la journée, une petite veillée astronomie pour profiter du beau ciel avec d’abord un diaporama en intérieur avec Florian « Daddybear », puis des observations au téléscope de la lune, de Jupiter, Vénus et de quelques étoiles comme Orion, une étoile faisant 400 fois la taille du soleil !

Maintenant, zou au lit !

Ont participé à la rédaction du journal du jour : Héloïse, Gabriel, Joachim, Arthur, Erwan

Mardi 21 avril

Aujourd’hui, nous prenons le mini-bus pour aller sur une colline au nord du centre qui paraît idéale pour remplir un de nos objectifs : trouver le lézard ocellé. Elle est en effet bien orientée au sud, avec peu de végétation, un milieu très sec, beaucoup de rochers, tout ce qu’affectionne le lézard ocellé !

Et comme quoi, la bonne observation des milieux marche, puisqu’après une petite heure de recherche … et bien la grande nouvelle du jour est la découverte d’un Lézard ocellé Timon lepidus ! On le reconnaît à ses grosses tâches bleues sur les flancs et celui-ci était particulièrement beau car il venait de muer. Cette observation est particulièrement intéressante car cela faisait partie de notre mission, et en plus, il n’était pas du tout connu de la région : les plus proches lézards ocellés connus sont à près de 50km !!!
Nous avons aussi découvert pas mal de nouveaux papillons, papillons de jour et papillons de nuit. Le plus grand était le Machaon, il était aussi très beau. On a aussi trouvé la Piéride de la moutarde, plusieurs Azurés dont l’Azuré du trèfle, le Géomètre à barreaux et la Phalène picotée.
On a aussi bien rempli notre mission pour les orchidées : on en a trouvées 6 différentes sur cette même colline : l’orchis militaire, l’orchis singe, l’orchis mâle, l’orchis de Provence, l’orchis pourpre, et l’orchis morio. Les plus rigolos sont les militaires et les singes : le pétale du dessous (le « labelle ») a une forme de bonhomme avec 2 pattes, 2 bras, et une tête avec un casque !
On a aussi observé le nid d’une grosse araignée sous une pierre. On l’a identifiée, elle s’appelle l’Uroctée de Durand ! On la reconnaissait car elle avait 4 points jaunes sur l’abdomen. Il y avait aussi des petits nids des bébés de l’araignée.

Une orchidée en bouton : la Listère à feuille ovale (Listera ovata)

Cette après-midi, en cherchant des couleuvres, Gilles a trouvé un petit scorpion. Mais pas de problème, ce n’est pas très dangereux, la piqûre ne fait pas plus mal qu’une guêpe !

En début d’après-midi, après le pique-nique, le temps libre a été occupé de nouveau à l’opération cabane : nous avons construit une nouvelle cabane bien cachée pour pas que les autres enfants la découvre. Puis nous avons joué à la Thèque, une sorte de base-ball qui se joue avec une raquette !

Au final, ce sont beaucoup de découvertes aujourd’hui, puisque nous avons trouvé 47 espèces aujourd’hui (nettement mieux qu’hier), dont 36 sont en plus nouvelles par rapport à hier ! Et ce n’est pas fini, nous repartons chercher des serpents dès qu’il fera moins chaud, et de plus, quelques échantillons sont en cours d’étude, des nouveautés s’ajouteront sûrement dans les jours qui viennent !!

Notre compteur FBI a donc bien progressé aujourd’hui :
4 espèces de reptiles – 7 espèces d’orchidées – 66 espèces au total

Les liens de nos observations dans notre base de donnée en ligne :
- Les observations de la journée 
- Liste des 47 espèces observées et identifiées aujourd’hui
- La liste totale des 66 espèces observées pendant le séjour

Ont participé à la rédaction du journal du jour : Héloïse, Joachim, Gabriel, Thomas & Mélodie

Mercredi 22 avril

Ce matin, nous commençons par un forum pour savoir comment orienter notre projet de recherche. Après une courte discussion, nous choisissons de mieux étudier le lézard ocellé pour mieux connaître sa zone de présence, mais aussi de compléter notre inventaire de reptiles en cherchant d’autres espèces.
Retour donc sur le site à Lézard ocellé, ou surprise, depuis le mini-bus, nous observons déjà notre premier lézard ocellé ! Il se trouve dans le même muret que celui d’hier, mais plus loin, et ce n’est pas le même parce que celui-ci n’a pas encore mué ce printemps.

Et dès le départ de la balade, c’est déjà l’aventure puisque Arthur attrape un scorpion dans sa main … euh … non … pas un scorpion, … enfin presque … une mouche scorpion mâle ! En fait c’est inoffensif, car ce qui ressemble à un dard sert en fait à la reproduction de cette drôle de mouche !
Un peu plus loin, c’est un autre extraterrestre qui nous attend : une cousine de la Mante religieuse appelée l’Empuse, ou Diablotin. On aurait dit un drôle insecte faisant de la boxe ! Et de magnifiques couleurs en plus, rose et verte !

Un diablotin, larve d’une cousine de la Mante religieuse (Empusa pennata)

Nous avons aussi trouvé une nouvelle orchidée : l’Ophrys litigieux, et comme chez beaucoup d’orchidées Ophrys, la fleur imite l’odeur et la forme de certains insectes pour attirer les mâles en leur faisant croire que le grand pétale de l’orchidée est une femelle ! Et voilà un pollinisateur qui s’est fait avoir !
Mais les reptiles ne sont pas en reste puisque nous repérons un 3e lézard ocellé sous une pierre plate, et que nous capturons pour les observer des lézards des murailles !

La star de la semaine : le Lézard Ocellé (Timon Lepidus)

Ensuite, retour au centre pour un repas bien mérité ! Repas suivis de jeux de société pendant le temps libre, avec un défi nature spécial reptiles, et une partie de Loup-garou !

Notre groupe de chercheurs

Cette après-midi, on a créé une clef d’identification pour permettre aux prochains participants d’identifier facilement les reptiles de la région. Petit à petit, nous avons donc réfléchi à différents critères simples pour identifier les lézards. Restera pour une prochaine fois à faire la même chose pour les serpents !
Nous avons également identifié deux coléoptères collectés ce matin grâce aux nombreux livres de la bibliothèque du LINABIO (Laboratoire d’Identification Naturaliste Biodiversita) : ces deux coléoptères n’étaient pas encore connus de cette partie de la Drôme ! Il s’agit de Capnodis tenebrionis et Brachinus sclopeta ! De drôles de noms pour ces chouettes insectes !

Un de nos plus beau papillon : le Flambé (Iphiclides podalirius)

En fin d’après-midi, une autre balade naturaliste nous a amené sous une petite falaise ou nous avons trouvé des larves de fourmillions dans un banc de sable ! On a pu expérimenter comment ces larves se nourrissent en leur mettant des fourmis dans leur trou en forme de cône : les fourmis arrivent difficilement à sortir, surtout que les fourmillions leur lancent du sable dessus. Et une fois tombées au fond, la larve de fourmilion capture la fourmi avec ses grandes mandibules. Après toutes nos expériences, les larves de fourmillions avaient presque toutes eu à manger...

L’Orchis bouffon (Anacamptis morio)
Une orchidée étonnante : l’Ophrys litigieux

Aujourd’hui donc, notre compteur FBI a peu progressé sur les reptiles et les orchidées, mais il a encore fait un bond en avant pour la biodiversité en général !
4 espèces de reptiles – 8 espèces d’orchidées – 87 espèces au total
La liste des espèces observées mise à jour est ici.

Ont participé à la rédaction du journal du jour : Joachim, Gabriel & Arthur

Jeudi 23 avril

Ce matin, nous avons monté une expédition vers un autre site afin d’essayer de trouver une autre population de Lézard ocellé. Nous avons donc repéré sur la carte un endroit favorable : une colline pelée, sèche, avec des rochers, et bien exposée au soleil. C’est donc sur la commune de Bezaudun que nous sommes allés, à quelques kilomètres du centre.

A la recherche du lézard vert

On est parti en 3 équipes de 4 pour avoir plus de chances de rencontrer le lézard ocellé, ainsi que d’observer plus d’espèces différentes. Et ce fut réussi car chaque équipe est revenue avec des observations intéressantes et différentes des autres équipes.
L’équipe d’Arthur, Baptiste, Mélodie et Sylvain ont ainsi observé lézards verts & lézards des murailles, mais également un superbe Milan royal en vol, et une belle diversité de papillons, dont au moins 3 nouvelles espèces pour la semaine : la petite violette, le point de Hongrie et le Fluoré.
L’équipe de François, Erwann, Héloïse & Gilles a eu la chance de trouver pas moins de 2 empuses, et même si ce n’est plus nouveau c’est toujours extraordinaire comme insecte. Ils ont aussi trouvé un magnifique papillon « de nuit » qui vole le jour : la Zygène de la lavande ; ainsi qu’une nouvelle orchidée portant un drôle de nom : l’Homme-pendu ! En effet, le labelle (le plus gros pétale) ressemble à un petit bonhomme qui pend de la fleur !
L’équipe de Joachim, Gabriel, Thomas & Florian ont eux trouvé de nouveaux un petit scorpion, sûrement la même espèce. Joachim est aussi devenu un ornithologue en herbe qui identifie les oiseaux aux chants ! Ils a ainsi identifié la Mésange Charbonnière !

Prise de note pour la base de données FBI

Malheureusement personne n’a trouvé de Lézard ocellé … mais ce n’est que partie remise, il faudra revenir car le milieu semble favorable !

Après un pique-nique dans un pré et sous un arbre, le temps libre a été occupé par une attaque en règle du gros ours qui se reposait dans le champ ! Celui-ci était particulièrement sympa, puisqu’il a subi les attaques de 7 loustics pendant 20 mn sans broncher ! Un vrai papa ours !

Après le retour au centre (ponctué par des observations de rapaces : Milan noir et Autour des palombes), c’est le moment du temps calme pour se remettre de toutes ses émotions. Mais ça ne dure pas ! François repère en effet un lézard vert …..

... pas sous un rocher …

… pas sur un talus …

… dans les TOILETTES !!!!!!!!!!!

Bon certes, il est interdit d’attraper les reptiles car ils sont protégés, mais là il fallait bien sauver le lézard vert ! Baptiste l’a donc attraper pour le relâcher dehors, et on a donc pu le filmer ! Il a vite filer !

Après quelques parties de jeux de société (il faisait trop chaud dehors pour faire les olympiades prévues), voilà un bon goûter à la pâte à tartiner maison ! Mais décidément, la biodiversité est omniprésente ici, car voici les rapaces qui continue : cette fois ce sont un Vautour fauve et un Circaète Jean-le Blanc (le rapace mangeur de reptiles) qui se font admirer dans la longue-vue !

Et après le goûter, nous voilà partis pour la mission Vipérine !!!
Non, non, on n’est pas allé chercher des vipères, mais leur cousine, la couleuvre vipérine, le serpent le plus sympa : il ne mort jamais !!!!!
Comme cette couleuvre se nourrit de poisson, hop ni une ni deux, nous voilà au bord du Roubion dans un secteur intéressant pour chercher la Vipérine ! On a tout d’abord cru que l’on ne la trouverait pas, mais pas grave, on était bien occupé avec d’autres bestioles : énorme larves de libellules, éphémères, un nouveau papillon (le Grand Collier argenté), des hirondelles de rochers... et même des écrevisses étonnantes, dont nous allons vérifier l’espèce : rares et protégées Écrevisses à pied blanc, ou introduite et envahissante Écrevisses américaines ?

Écrevisse

Mais c’est aussi une leçon de patience que nous avons eu ce soir, car c’est juste au moment de partir que finalement Erwann nous a dégoté la fameuse Couleuvre vipérine ! Une toute jeune couleuvre qui s’est bien faite observer, et nous avons pu constater avec quelle aisance elle ondine dans l’eau …

Couleuvre vipérine
Couleuvre vipérine

Après le repas, Sylvain nous avait préparé une petite surprise, car nous sommes allés installer un piège à papillons de nuit pour étudier un peu la faune nocturne, et avons continué par une petite sortie nocturne qui nous a permis d’entendre la Chouette Hulotte !

Au final, nous avons bien progressé aujourd’hui puisque notre compteur à littéralement bondi !
5 reptiles – 9 orchidées – 121 espèces
Voir nos 263 données d’observation depuis le début du séjour !

Vendredi 24 avril

Ce matin, juste après le petit-déjeuner, direction d’abord, le piège à papillon ! Et cela a bien fonctionné puisqu’on y trouve une quarantaine de papillons ! Le plus gros était le Sphinx du pin, mais d’autres sont très jolis, et sont vites baptisés comme une jolie noctuelle, appelée « la rascasse » ! Un exemplaire de chaque espèce est vite mis dans un tube pour pouvoir les identifier plus tard !

Ouverture piège à papillons
Noctuelle

Le reste de la journée a été la fête aux reptiles : 6 espèces observées, et plusieurs individus presque à chaque fois !
En effet, ce matin, on est allé sur un nouveau site proche de Crupies, avec l’autorisation du propriétaire, afin de chercher de nouveaux sites à Lézard ocellé, et pour essayer de trouver de nouvelles espèces de serpent !

Et bien mission réussi !
Et ça a commencé fort : on a failli écraser un lézard ocellé fatigué qui traversait la route presque sous nos roues !!! Une nouvelle données ! Puis nous avons revu un lézard ocellé dans un muret, et encore un autre dans un petit pierrier à la fin de la matinée !
Au final, il paraît clair qu’il y a une bonne population sur ces coteaux secs autour de crupies ! Une information donc capitale collectée par nos agents spéciaux du FBI !
Du côté des serpents, cela a aussi été un succès avec 2 espèces de couleuvres : une Coronelle girondine (nouvelle espèce !), et une grande Couleuvre verte et jaune, le tout presque au même endroit : un bon coin pour les serpents, et pour les lézards aussi puisque lézards verts et des murailles étaient aussi dans le coin ! La coronelle girondine était par ailleurs super cool puisqu’elle s’est prêtée à une longue séance photo !

Coronelle Girondine

Notre recensement des orchidées a également bien avancé, puisque nous avons trouvé de nombreuses stations, ainsi que deux nouvelles espèces : l’Orchis frelon et l’Orchis brûlé (et non, ces fleurs ne piquent et ne brûlent pas !!!!)
Du côté des insectes, nous avons aussi fait quelques découvertes comme l’Ascalaphe soufrée, ou écrasé sur la route, un énormé spécimen du plus gros criquet de France : le Criquet égyptien Anacridium aegyptium.

Couleuvre vipérine

Samedi 25 avril

Ce matin, nous avons réfléchi à ce que nous allions faire de toutes nos découvertes. Nous avons décidé d’informer différentes personnes de nos découvertes, notamment de la découverte du lézard ocellé à Crupies. Nous allons donc faire un courrier à ce propos aux spécialistes des reptiles et de la protection de la nature (associations et services de l’état), au maire de la commune, à l’agriculteur qui possèdent les zones où l’on a observé le lézard, et enfin à Musiflore pour que les autres enfants soient informés.

Nous nous sommes ensuite organisés en petit groupe pour préparés la retransmission. Joachim & Gabriel ont sélectionnés les photos et les vidéos pour le diaporama, Arthur s’est occupé de la collection d’insectes, Mélodie, Thomas et François ont fait le courrier pour le Maire avec Gilles, Héloïse a fait le poster sur les orchidées, et enfin Baptiste et Erwann ont fait le poster sur les reptiles pendant que Sylvain faisait la liste de toutes les espèces observées et identifiées durant le séjour (160 à ce jour !!!). En fin de matinée, nous voilà prêts, il ne reste plus qu’à fignoler quelques petites choses et à installer les salles après le repas.

Retransmission dans le laboratoire

Et cette après-midi, les parents sont arrivés et nous leur avons présenté les expositions !
Nous avons commencé par une visite du laboratoire du Quartier général du FBI. Nous avons présenté le matériel utilisé pendant la semaine, comme la longue-vue, la loupe binoculaire, ou le piège à papillons de nuit. Nous avons également pu montrer les différents insectes capturés pendant la semaine afin de les identifier.

Retransmission salle vidéo

Après la visite du laboratoire, nous sommes allés au petit point d’eau des larves de Salamandres pour les montrer à nos parents. Gilles a ensuite ramené une couleuvre verte et jaune pour que nos parents puissent aussi la voir et la toucher. Mais comme cette couleuvre va très vite, c’est Gilles qui la tenait pour que personne ne se fasse mordre !

Dans une autre salle, nous avons montré les poster fais le matin, même que nous avons été filmés par OSI TV.

Poster orchidées

Nous avons ensuite regardé un diaporama et des vidéos faites pendant la semaine. Ainsi nos parents ont pu voir les orchidées que nous avons observés pendant la semaine, mais aussi la grenouille verte, les reptiles, ou encore les papillons et les araignées.

Après le dîner, nous avons tous réalisé le bilan de notre séjour, les points positifs, les points à améliorer (on se lève trop tôt !!!). Ensuite, il était temps d’offrir les cadeaux aux participants (loupe, autocollants, crayon OSI,...) sans oublier la fameuse remise du diplôme OSI FBI Biodiversita signé par les trois responsables du séjour.

Dimanche 26 avril

Toutes les bonnes choses ont malheureusement une fin et cela n’épargne pas notre fabuleux séjour OSI.
Cela aura été une semaine très enrichissante pour tous nos participants car ils sont devenus de vrais spécialistes des reptiles et des orchidées. Félicitation pour leur implication sur le terrain et au laboratoire.

Il est temps de quitter le centre, le premier convoi par pour la gare de Valence TGV avec à son bord Héloïse, Arthur, Baptiste et Erwann. Pour les autres participants, ils partiront avec leurs parents.

Pour les responsables, l’heure du rangement a sonné mais avec la certitude d’avoir fait avancé la science.

A très bientôt sur nos séjours.

Photos / Vidéos

Nos partenaires

Voir également