Expédition Lynx des Balkans Août 2018

Séjour Scientifique au Monténégro sur la piste de la faune sauvage présente au Monténégro. Voir descriptif détaillé

Expédition Lynx des Balkans Août 2018

Séjour Scientifique au Monténégro sur la piste de la faune sauvage présente au Monténégro. Voir descriptif détaillé

Menez à bien d'incroyables projets scientifiques !
Des voyages scientifiques qui changent le monde
Des aventures hors du commun, des projets réels pour le développement durable

Introduction

Pour cette année 2018, deux expéditions seront organisées durant l’été.

Le Journal de Bord

Jeudi 2 Août

Les participants viennent d’arriver. Pour cette expédition, Marie-Hélène et Jean-Christophe participeront à l’aventure monténégrine.

Arriver à l’hôtel, toutes les informations sur le séjour sont données, les lieux, les activités et le matériel utilisé.

Ensuite, nous partons pour faire un tour en ville et visiter quelques secteurs : l’église orthodoxe, la vieille fortification du moyen âge. Puis nous nous rendons à la Lanterna pour y déguster une pizza.

Retour à pied pour digérer et on se couche pas trop tard, car demain grand départ pour Plav et le parc national de Prokletije pour nos premières recherches.

A partir de demain, nous n’aurons plus internet et donc nous n’enverrons qu’un sms à une supère collègue qui le retranscrira sur le journal de bord. A très vite.

Vendredi 3 août

Départ de l’hôtel à 7h30 en taxi, direction la gare routière.
3h30 de trajet entre gorges et vallées, pour atteindre la petite ville de Plav, à l’entrée du parc national de Prokletije. Là, une Renault Espace plus toute jeune nous attendait pour nous conduire, par une route forestière, jusqu’à nos katuns, petits hébergements rustiques de montagne.

Ermina, la propriétaire des lieux nous a préparés un déjeuner fait de beurre et de fromage de vache accompagnés de quelques légumes. Ensuite, nous sommes partis à la découverte du parc par le sentier 542 qui nous a menés au piège photo 5. Mais aucun résultat probant, seulement quelques vaches à dénombrer.
La question se pose de savoir s’il est opportun de laisser ce piège à cet endroit, mais il passera quand même l’hiver.
Nous avons noté la présence d’un merle à plastron, de plants de fraises des bois et des myrtilles.
Puis trouvé des traces, vraisemblablement de cerf, mais sans certitude.

Samedi 4 août

Départ du katun à 8h40 pour une longue randonnée, hors sentier en partie, pour 700 m de dénivelée et de très beaux points de vue. Au passage, nous avons fait une pause à côté du lac Hrid, trop froid pour la baignade. Sur le chemin, nous avons entendu un chevreuil aboyer, avons repéré des traces de sanglier, avons trouvé des crottes de mustélidés, et peut-être même une crotte de loup, vu une salamandre morte avec panorama splendide sur la frontière albanaise. Les vues magnifiques sur le lac se sont enchaînées. Nous avons essayé de retrouver la trace d’ours relevée par nos voisines belges mais en vain. Mais bonne nouvelle : nous avons ramassé des cèpes et des girolles, cuisinés par Ermina au dîner !
Somptueux coucher de soleil sur les montagnes.

Dimanche 5 août

Départ du katun à 8h40, avec une montée très raide pour commencer. En peu de temps, nous avions fait le plein de girolles.
Nous sommes passés par une espèce de plateau herbeux (Omer Place), puis avons continué à grimper pour aller chercher ce fameux piège photo placé début juin. Mais l’appareil n’a absolument rien enregistré !! Nous avons vu en chemin un grand tétras. Nous avons posé un autre piège photo dans un nouvel endroit censé être stratégique. Quelques pigeons ramier, probablement, se sont envolés juste devant nous. A défaut d’observer des animaux sauvages, nous sommes tombés sur leurs fèces : de nombreuses crottes de mustélidés, quelques crottes de lapin...plus un excrément assez gros, allongé, empli de baies, et donc difficile à identifier.
Encore un somptueux coucher de soleil sur les montagnes.
Fin de soirée au pied du feu sous un ciel étoilé somptueux : observation de Vénus, Jupiter, Mars, la Voie Lactée, et même la Station Spatiale Internationale !

Lundi 6 août

Départ du katun à 8h45 avec Esad notre guide local pour une longue randonnée avec 1100 m de dénivelé positif, pour atteindre un sommet à 2426 mètres, qui nous a offert une vue à couper le souffle, à 360°C. Nous étions en limite du Kosovo.
Nous avons pu observer 5 ou 6 faucons crécerelles, 2 grands corbeaux, des chocards à bec jaune,1 buse variable, plus quelques petits oiseaux non identifiés.
Peu d’empreintes d’animaux, à part une, assez ancienne, de gros chien ou peut-être de loup.

Lors de la descente vertigineuse, nous avons trouvé de nombreux terriers et tunnels de petits rongeurs ( sans doute des mulots) parmi des milliers de myrtilles et de fraises sauvages que l’on a dégustées sans se faire prier, notamment Esad !
Après un petit goûter bien mérité aux katuns, Florian est allé prêter main forte à Ermina et sa famille élargie pour rassembler le foin à l’aide de fourches en bois et Marie-Hélène s’est essayé à la traite des vaches, avec un succès très mesuré.

Mardi 7 août

Aujourd’hui nous quittons le parc national de Prokletije. Après avoir remercié Ermina et son mari pour les 4 jours passés en leur compagnie. Et salué leurs cousins de passage, émigrés aux USA, en Allemagne, en France, en Slovénie....
En descendant sur Plav, nous rencontrons Enko, le responsable du parc national avec qui nous buvons un café, mais il n’est pas très disponible et part assez vite. Esad nous transporte jusqu’à Rozaje. Nous y retrouvons Ensar, notre guide pour Hajla. Ayant un peu de temps, nous visitons 2 mosquées.

Après les courses, nous prenons le 4*4 de Feca (propriétaire du refuge) en direction du refuge et après une bonne heure de piste défoncée, nous voilà enfin à 1900 m.
Nous rencontrons la famille de Feca, puis allons faire un tour au-dessus du refuge pour y admirer la vue.

En redescendant nous achetons un peu de fromage à la ferme d’à côté, le fermier nous donne aussi une énorme vesse de loup, nous la cuisinerons avec du riz. Nous commençons aussi à chercher des empreintes, car des ours rodent dans le secteur, le fermier atteste en avoir vu un,mais sans résultat.
A noter que ce fermier a construit un joli restaurant en forme de katun, avec un toit végétalisé du plus bel effet et panneau solaire.

Mercredi 8 août

Après une nuit dans un grand dortoir dans lequel nous ne sommes que nous 4, il nous faut préparer le petit-déjeuner : cela nous change de chez Ermina...
Nous avons 2 pièges-photo à relever aujourd’hui. En chemin vers le premier, nous avons relevé de nombreuses crottes, probablement de renard, et même une crotte d’ours ! Nous avons également trouvé quelques traces de loup dont certaines particulièrement nettes !

Le premier piège, très attendu après le maigre résultat de Prokletije, ne nous a révélé que deux chevreuils … Le second, beaucoup plus difficile d’accès dans la forêt de sapins dense, a offert beaucoup de vidéos de chevreuils se frottant aux arbres notamment, mais aussi quelques sangliers avec leurs petits !
Un habitant du coin croisé sur le chemin nous a assuré connaître quelqu’un qui avait vu un lynx récemment dans le secteur.
Petite sieste méridienne en haut d’un col, en territoire kosovar.
Dîner préparé par nos soins, agrémenté des girolles que nous avons ramassées en chemin.

Jeudi 9 août

Objectif du jour : Hajla, 2403 mètres, 1h15 de montée, avec de beaux points de vue en cours de route et un magnifique panorama au sommet, sur 360 degrés.
Quelques traces de mustélidés sur le chemin, sous forme de déjections.

Rencontre lors de la descente avec des Monténégrins du Luxembourg, en vacances chez leurs cousins.
Repas conséquent à Grope puis la sieste s’est imposée. Pendant que Marie-Hélène s’est instruite sur les lynx, Florian et J-Christophe sont allés au village de Bandzov dans la vallée. Rapide tour puis remontée parfois très raide à travers la forêt avant de rejoindre le chemin menant à Grope, soit un supplément de 500 m de dénivelé cumulés. A noter une empreinte de gros chien voire de loup en chemin.
Dîner de pommes de terre au four agrémentées d’une omelette aux girolles ramassées ce jour, le tout accompagné de musique des Balkans.

Vendredi 10 août

Lever peu avant 5 heures, pour faire un affût.
Petit détour avant d’arriver sur le plateau, pour éviter que les chiens du fermier voisin n’aboient à notre passage.
Au moment où le soleil a pointé son nez au-dessus de la montagne, à 5h46, un jeune chevreuil mâle a jailli des fourrés, dans un bond majestueux, à 30 mètres de nous. Aucun autre animal ne s’est montré, si l’on excepte les insectes qui se sont tous réveillés d’un coup, mais nous avons pu profiter du splendide lever de soleil sur la vallée.

Redescente sur Rozaje en 4x4, au revoir à Ensar puis 4 heures pénibles en bus jusqu’à la fournaise de Podgorica. Moment de repos à l’hôtel puis bilan du séjour. Dîner copieux au restaurant Forum.

Samedi 11 août

Grasse matinée, puis petit-déjeuner copieux sur la terrasse, en compagnie de guêpes et d’abeilles, que bizarrement on n’aperçoit pas aux abords des nombreuses treilles qui, dans les jardins des particuliers, procurent de l’ombre aux terrasses ou aux voitures.
La mission est terminée, chacun va poursuivre sa route, avant les retrouvailles à l’ONU en décembre.

Photos / Vidéos

Nos partenaires

Voir également