A l'affut de la biodiversité du 5 au 19 août 2018

Voir descriptif détaillé

A l'affut de la biodiversité du 5 au 19 août 2018

Voir descriptif détaillé

Menez à bien d'incroyables projets scientifiques !
Des voyages scientifiques qui changent le monde
Des aventures hors du commun, des projets réels pour le développement durable

Le Journal de Bord

Dimanche 5 Août 2018

Ça y est tout le monde est arrivé au grand hôtel du Cervin ! Il fait trop beau le ciel est super dégagé et on voit le sommet blanc du Cervin au fond de la vallée, en quatres mots : Un décor de rêve !

Petit à petit tous les participants arrivent et chacun rejoint sa chambre pour installer toutes ses affaires. Nous sommes une petite quinzaine de participants en tout et parmi nous certains connaissent déjà bien le centre puisqu’ils viennent depuis plusieurs années (le record est détenu par Dalais et Augustin qui viennent ici pour la 5e année consécutive !).

Après un repas bien mérité suite à cette longue journée de transport, Konan nous emmena dans un petit terrain enherbé pour faire des grands jeux de présentation. Le premier était un jeu de réflexion où il fallait mémoriser les prénoms des autres participants. On était tous en cercle et suite à notre prénom, il fallait dire quelque chose sur nous : « Je fais de la natation synchronisée par exemple ». Chaque autre personne faisant de la natation synchronisé devait avancer d’un pas et tous les autres reculer d’un pas. Donc très rapidement on a fait un grand mélange de personnes au milieu de la prairie ! Le 2e jeu était plus un jeu de réflexe : Konan était au centre du cercle que nous faisions et il criait de manière aléatoire nos prénoms. Dès qu’on l’entendais, il nous fallait nous baisser le plus vite possible et les deux personnes, sur notre droite et sur notre gauche devaient dire le plus vite possible le prénom de l’autre pour l’éliminer ! Un jeu un peu stressant mais qui nous a forcé à retenir très rapidement les prénoms des autres participants.

Juste avant d’aller se coucher nous avons fait un troisième jeu : un time’s up sur le thème des règles de vie ! Il nous a donc fallu expliquer sans utiliser certains mots puis mimer des règles de vie en communauté, le thème était vraiment original pour un time’s up mais c’était vraiment fun.

Suite à ça, tous au lit ! Il est temps de dormir, la semaine va être bien chargée.

Lundi 6 Août 2018

Ce matin, après un petit déjeuné échelonner entre 8h et 9h, nous nous sommes tous retrouvés dans le salon de l’hôtel pour faire notre premier forum de la semaine. Les forums sont des moments qui peuvent prendre différentes formes et où chacun est invité à prendre la parole pour parler aux autres participants (et aux éducateurs) de ce qu’il lui a plu ou moins plus les jours précédents. On en a aussi profité pour parler de tous les grands jeux ou veillée qu’on aimerait bien faire dans la semaine et normalement il y aura un grand vote demain matin pour savoir lesquels on garde et lesquels on ne garde pas.

À 10h, les activités scientifiques commencent enfin ! Et Konan nous retrouve en ayant l’air complètement paniqué ! Apparemment ces 2 derniers mois un homme s’est installé dans le Cervin en se faisant passer pour un naturaliste qui étudie la biodiversité du Val d’Anniviers. Mais rapidement l’équipe d’OSI c’est rendu compte que cet homme capturait des espèces d’insecte rares pour les revendre à des collectionneurs. Mettant par la même occasion en danger certaines des populations d’insectes de Saint-Luc ! Konan nous a donc missionné pour infiltrer son bureau pour aller libérer les insectes et récupérer les noms et prénoms de tous ses acheteurs ! Il nous a d’abord fallu résoudre une énigme pour trouver le code qui ouvrait la porte donnant à son bureau et une fois à l’intérieur nous nous sommes mis à fouiller absolument partout pour trouver des morceaux de code, refaire des puzzles secrets, ouvrir des tiroirs cachés, trouver des clés pour ouvrir des coffres, résoudre encore des énigmes sur les papillons, les oiseaux et les plantes et enfin réussir à rentrer sur son ordinateur pour trouver les noms des acheteurs !!

Et bien sûr tout ça dans un temps limité, nous avions 1h30 devant nous avant qu’il ne revienne !! Le timing a été extrêmement serré, nous sommes sortis au bout de 1 heure et 27 minutes, mais nous avions tout ce qu’il fallait, la mission fut un succès ! :-))

Mais contre toute attente, ce ne ut pas ça l’épisode le plus marquant de la matinée ! Alors que nous étions tous les 5 assis dans l’herbe pour faire une réunion au soleil et discuter du programme de la semaine, un serpent est passé juste à côté de nous ! Ni une ni deux, Konan était déjà debout à essayer de bloquer le serpent avec un tableau Velléda qu’il avait dans les mains à ce moment-là et Dalais partis à toute vitesse dans l’hôtel pour aller récupérer un vivarium en tissus !

Et en quelques minutes, le tour était joué, le serpent était dans le vivarium et nous étions tous les 5 autour complètement ébahis devant la beauté du motif de ses écailles.

Après quelques recherches, il s’est avéré que c’était une vipère Aspic (Vipera aspis), un animal très peu courant dans le Valais et une première observation en 5 ans d’étude sur nous zone de prospection ! Décidément la semaine commence bien !

Cet après-midi, comme tous les après-midis de la semaine, a été coupé en deux parties : 2 heures d’activités scientifiques suivies de 2 heures d’activités extra scientifiques.

Après le repas, nous avons eu du temps libre jusqu’à 14h puis Konan nous a appelé pour qu’on commence les activités scientifiques de l’après-midi. Nous avons donc rapidement récupéré fils à papillon, jumelles, bouquin l’identification, gourdes, casquettes... En somme tout ce qu’il faut pour faire une petite randonnée sous le soleil, et nous sommes montés dans la pente raide qui part juste derrière l’hôtel du Cervin. Et à peine parti que voilà déjà des papillons et autres insectes à voler partout autour de nous ! Nous en avons donc profité et entre les pauses botaniques où Konan nous a expliqué plein de choses sur les plantes et les arbres, nous avons attrapé de nombreux insectes. La plupart ont été identifiés sur place mais quelques-uns, au physique très particulier, ont été gardé pour être identifié plus tard, au laboratoire. Au bout d’une bonne heure de marche, nous voici arrivés à la Pierre Des Sauvages, une grande pierre à cupule située dans la forêt au-dessus du village de St-Luc. Apparemment, de nombreuses légendes tournent autour de cette pierre, et l’une d’entre elles, raconte qu’autrefois cette pierre aurait servi à faire sacrifice humain...

Nous avons continué notre rando en suivant le Bisse de St-Luc, un ancien chemin d’eau construit par les hommes il y a fort longtemps pour orienter l’eau des torrents vers les villages et les zones cultivées.

Sur le chemin du retour, Dalais aperçois une tâche blanche dans l’une des pentes jouxtant le sentier et en s’approchant, stupeur ! Nous nous sommes retrouvés devant un bassin de Cerf élaphe (Cervus elaphus) sur lequel était encore accroché quelques vertèbres blanchies par le soleil ! Nous étions censés rentrer directement mais la tentation est trop forte, nous escaladons la pente et nous mettons à rechercher le reste du squelette !

Au final, en plus du bassin et des vertèbres, nous avons pu récupérer une 10aine de côtes et une omoplate !

Une trop trop belle journée ! :)

Une fois de retour à l’hôtel nous avons dû avaler un goûter en toute vitesse (car un petit peu en retard sur le planning...) Et rejoindre le reste du groupe pour aller tous ensemble dans le bas du village pour faire une balle au prisonnier géante !

Et ce soir, pour conclure en beauté, un grand jeu tous ensemble animé par Sylvain, l’animateur de Nature Au Sommet : un Sporz ! Il nous a fallu trouver qui était le mutant dans notre vaisseau intergalactique.

Mardi 7 Août 2018

Pour que tout le monde comprenne la raison de l’activité d’aujourd’hui nous allons repréciser l’objectif du séjour : nous voulons dans l’idéal réussir à voir l’évolution de la biodiversité dans le Val d’Anniviers. Pour ça, le programme biodiversité, compte faire des séjours tous les étés pendant 20 à 30 ans. La biodiversité va être influencé par deux grands paramètres : le retour du loup et le réchauffement climatique. Habituellement, nous intéressons particulièrement aux insectes, qui sont des espèces donnant des indices assez riches sur la biodiversité (en fonction du nombre d’individus trouver et des espèces trouvées). Cet été, les participants des différents séjours on voulut s’intéresser un peu plus aux plantes.

- La première semaine un transect a été fait entre 2500 m et 2300 m d’altitude pour recenser les arbres à différentes altitudes.
- La deuxième le transect a été poursuivi de 2300m à 1900m
- La troisième, c’est un transect aérien réalisé par des drones qui a été mis en place
- Et cette semaine il nous reste donc la dernière portion du transect à mettre en place : de 1900m à 1700m d’altitude, à savoir la hauteur de St-Luc. Ce que nous avons fait aujourd’hui.

Et l’observation de la journée : 2 chamois ! :)

Mercredi 8 Août 2018

Aujourd’hui Konan est en congé donc nous partons (toujours armé de nos filets à papillons, de nos jumelles, de flacons et de quelques bouquins d’identification) avec Karol et le groupe Minéo sur les alpages de St-Luc.

Partie rédigée par le groupe Minéo -------------

ce passage arrivera demain

Partie rédigée par le groupe Minéo -------------

Une fois le repas terminé, la nuit est déjà presque là. Et c’est alors que nous pensions ne pas avoir de veiller (22h c’est tard pour en commencer une...) Que Konan nous proposa une veillée conte et légende sur les constellations ! Nous avons donc eu les histoires de la Petite Ourse, de la Grande Ourse, d’Orion, du Scorpion, de Pégase, d’Andromède.... Et bien d’autres encore !

Et pour finir en beauté nous sommes endormis sous un magnifique ciel étoilé en ayant le sentiment d’être seul au monde !

Jeudi 9 Août 2018

On se réveille tous avec le soleil ce matin, et quoi de plus agréable que de sortir la tête de son duvet et d’être directement en pleine montagne avec une vue splendide sur les monts enneigés entourant la vallée ?

Après avoir réactivé le feu nous nous installons tous autour pour faire griller des toasts et prendre notre petit-déjeuner dans la fraîcheur du matin. Konan et Karol font chauffer de l’eau et du lait, on a de la confiture et du chocolat en poudre, que demander de plus ?

Ce matin, après avoir rangé tout le campement, Konan nous propose de faire une observation de rapace. Il a emporté avec lui, dans son sac à dos, une grande longue-vue qui nous a permis de faire de superbes d’observation : en une petite heure de temps, nous avons vu des marmottes, un chamois, et deux aigles royaux (un jeune et un adulte) !!

Le temps s’annonce mitigé aujourd’hui, on voit les nuages s’amoncelaient à l’horizon mais pour l’instant le soleil est là. On en profite donc, juste avant de partir pour attraper quelques papillons et les identifier. Puis, à midi, alors que nous pensions manger, Konan nous propose quelque chose : on peut ne pas manger tout de suite mais marcher jusqu’au lac de Larmina (un lac avec des îles flottantes vraiment sympa) et manger là-bas. Ce que nous décidons de faire, mais avant ça madeleine chocolat !

Pendant tout le reste de l’après-midi le temps je fais de plus en plus gris les gouttes de plus en plus présentes et les papillons de plus en plus discret... Nous avons tout de même vu quelques petites choses sympas cet après-midi : des larves de trichoptère (insecte dont la larve se protège en se collant plein de pierre sur elle), un satyrion qui n’est pas né comme il fallait (normalement ce papillon a des ocelles noirs qui ici était absente, une aberration) puis deux chamois que nous avons vu en prenant le funiculaire.

Nous avons dû faire les 800 derniers mètres en courant sous une pluie battante et sommes finalement arrivé à l’hôtel bien trempé.

En fin d’après-midi les groupes Mineo et Biodiversita ont proposé une vente de matériel entomologique et minéralogique lors desquelles chacun a pu acheter quelques souvenirs du camp

Une veillée assez originale ce soir pour conclure la journée, à 20h30 Konan nous a donné rendez-vous dans le réfectoire et nous a réparti en trois équipes. Sur chaque table séparant les équipes il y avait des sacs remplis de déguisement et d’habits originaux ainsi qu’une grille vierge et deux crayons : un rouge et un noir.

Voici les règles du jeu : à l’autre bout du couloir, Karol, assis sur un bureau, à une grille devant lui. Sur cette grille 25 symboles sont dessinés. Le but pour chaque équipe et d’être la première à réussir à recopier sur sa grille vierge tous les symboles présents sur la grille de Karol, mais évidemment si ce n’était que ça ce serait trop simple ! Voici la petite subtilité : dès que Carole dit notre prénom nous devons faire demi-tour et retourner à la case départ, nous devons donc être le mieux déguisés possible pour réussir à approcher la grille de Carole sans être reconnu et avoir le temps de mémoriser quelques symboles !

Nos partenaires

Voir également